DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Après un bain de sang, l'Egypte est de nouveau en état d'urgence

Vous lisez:

Après un bain de sang, l'Egypte est de nouveau en état d'urgence

Taille du texte Aa Aa

Le Caire s’est réveillé ce matin sous couvre-feu. En plusieurs points, la capitale égyptienne porte encore les stygmates de la journée sanglante d’hier.

Au moins 278 personnes ont été tuées dans tout le pays lors de l’assault des forces de sécurité contre les rassemblements des partisans du président islamiste déchu Mohamed Morsi.

Le ministre égyptien de l’Intérieur a annoncé que les sit-in et les manifestations n‘étaient plus tolérées :

«Je crois qu’après avoir annoncé l‘état d’urgence, et après que le président ait chargé les militaires d’aider les forces de police, le tout en total coordination, nous ne pourrons plus tolérer de sit-in sur les places du pays et peu importe les sacrifices”.

Le bras de fer engagé entre les militants des Frères musulmans et le gouvernement provisoire soutenu par l’armée s’est muée en déchaînement de violences incontrôlées. Le vrai bilan des victimes semble bien plus lourd que le bilan officiel. L’armée égyptienne tente de limiter les dégâts y compris en envoyant ces images aux agences de presse internationale.

Notre correspondant au Caire, Mohammed Shaikhibrahim a pu toutefois tourner ces images en exclusivité. Celles de ses blessés à l’hôpital al-Adawiya et le témoignage de ce médecin : “Tous les personnes évacuées à l’hôpital étaient des blessés par balles réelles… dans la tête, le ventre et les yeux. Ce n‘était pas des balles en plomb comme l’affirment les forces de sécurité, c‘étaient bien des balles réelles”.

Et maintenant, que va devenir l’Egypte ? La coalition islamiste pro-Morsi n’entend pas baisser la garde. Elle a déjà appelé à manifester de nouveau massivement contre le coup d’Etat militaire.

  • Cairo ‘War zone’ 14/08/2013

    Anadolu agency


View Egypt – Cairo protests cleared in a larger map