DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Capitulation du Japon : aucun regret de la part du Premier ministre


Japon

Capitulation du Japon : aucun regret de la part du Premier ministre

Le Premier ministre japonais a rompu une tradition qui dure depuis vingt ans. Lors d’une grande cérémonie ce jeudi à Tokyo, marquant le 68ème anniversaire de la capitulation du Japon en 1945, il n’a pas exprimé le moindre regret pour les souffrances infligées aux Chinois et Coréens. “Nous n’oublierons jamais, a simplement déclaré Shinzo Abe, que la paix et la prospérité actuelles découlent du sacrifice des soldats japonais”.

Le gouvernement chinois a convoqué l’ambassadeur du Japon à Pékin, car il est encore plus fâché par la visite de deux ministres japonais au sanctuaire Yasukuni. Le ministre des Affaires intérieures et celui chargé de la sécurité publique s’y sont rendus pour prier. Ce sanctuaire, qui rend aussi hommage à 14 criminels de guerre condamnés par les Alliés, rappelle tristement à la Chine les atrocités qui ont été commises sur son territoire. Des pacifistes japonais ont aussi commémoré à leur manière la capitulation de leur pays, en faisant s’envoler des colombes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Brésil : la grogne contre les transports publics reprend