DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les pro-Morsi et les forces de sécurité enterrent leurs morts au Caire


Egypte

Les pro-Morsi et les forces de sécurité enterrent leurs morts au Caire

Les troubles se poursuivent en Egypte au lendemain du démantèlement des campements pro-Morsi au Caire. Le siège du gouvernorat de Gizeh a été incendié dans la périphérie de la capitale. Les partisans du président l’ont pris d’assaut jeudi matin.

A la mosquée Al-Iman gisent les corps de plus de 200 personnes tuées pendant l’assaut du campement de la place Rabaa Al-Adawiya. Les autorités égyptiennes avancent désormais le chiffre de 525 morts, alors que Frères musulmans parlent de 2200 victimes. Ces chiffres sont diffficiles à vérifier vu l’ampleur du massacre.

Au lendemain de l’assaut des forces de sécurité, un paysage de désolation règne sur la place El-Nahda. Malgré l‘état d’urgence décrété pour un mois et les lourdes pertes qu’ils ont essuyé, les pro-Morsi entendent poursuivre leur mouvement. Un groupe de manifestants bloquent le périphérique du Caire dans les deux sens, paralysant totalement la circulation.

Plusieurs policiers ont été tués ce jeudi, ceux tombés la veille pendant l’assaut des campements pro-Morsi ont eu droit à des obsèques officielles.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Mort du cascadeur Mark Sutton