DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Loi russe antigay : Isinbayeva cherche à corriger le tir

Vous lisez:

Loi russe antigay : Isinbayeva cherche à corriger le tir

Taille du texte Aa Aa

Elena Isinbayeva, incomprise.
La perchiste russe ne digère pas la polémique née de ses propos en faveur de la loi russe anti-gay et plaide une erreur de traduction.

Après avoir remporté l’or aux Mondiaux-2013 d’athlétisme de Moscou, la jeune femme avait notamment déclaré :
“En Russie nous nous considérons comme des gens normaux, où des garçons sont avec des filles, et des filles avec des garçons.”

Si la championne cherche depuis à corriger le tir, le spécialiste américain du 800 mètres Nick Simmonds se dit choqué :

“Pour moi, elle a franchi la ligne rouge, car elle ne reconnaît pas de normalité pour nos amis gays et lesbiennes.
Comment une jeune femme si intelligente et ayant voyagé peut-elle avoir un tel train de retard?”

De nombreux athlètes ont été indignés par ces propos, alors que doivent se tenir en février prochain les Jeux d’hiver de Sotchi.

“La Russie devrait d’abord respecter ses propres obligations internationales avant de demander à des étrangers de respecter ses lois, estime Nikolai Alexeyev, militant russe pour les droits des gays. Isinbayeva, malheureusement, a fait une grosse erreur. Elle l’a réalisé aujourd’hui, et elle a commencé à essayer de s’extirper du problème. Elle a cherché à nier ce qu’elle avait dit .”

La loi russe, qui interdit tout acte de “propagande” homosexuelle devant les mineurs s’applique aux étrangers, qui peuvent écoper d’une amende de 2300 euros maximum et jusqu‘à 15 jours de détention. Un site “Boycott Sotchi 2014” a été créé sur Facebook.