DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Marikana, un an après

Vous lisez:

Marikana, un an après

Taille du texte Aa Aa

Il y a un an jour pour jour la police africaine ouvrait le feu sur les mineurs de Marikana faisant 34 morts et 78 blessés. À l‘époque, les grévistes réclamaient une hausse de salaire qu’ils n’ont jamais obtenu. Un mouvement social d’autant plus tendu que les rivalités syndicales sont toujours vives. L’Association des mineurs et du bâtiment a enfin été reconnu cette semaine comme majoritaire sur le site, ce qui devrait rouvrir la voie à des négociations salariales. Elle détrône officiellement son rival, le syndicat national des mineurs, allié de l’ANC, le parti au pouvoir. Mais les deux mouvances se livrent une bataille sans merci qui a déjà fait plusieurs victimes dans les deux camps.

Video: Karin Labuschagne vía Storyful