DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Egypte : "Le 30 juin encore, les gens lançaient des fleurs aux soldats pour les remercier...

Vous lisez:

Egypte : "Le 30 juin encore, les gens lançaient des fleurs aux soldats pour les remercier...

Taille du texte Aa Aa

“Le Caire, une cité fantôme”… Voilà ce que l’on peut lire à la une d’un quotidien égyptien samedi. Tant il est vrai que certains quartiers de la capitale sortent ravagés de trois jours d’affrontements d’une extrême violence entre soldats et policiers d’un côté, partisans des Frères musulmans de l’autre. Voici quelques réactions de gens dans la rue…

“J’ai peur de sortir de chez moi parce que tout le monde dit qu’ils arrêtent les gens portant une barbe. Je n’arrive pas à croire ce que l’armée est en train de faire. J’ai effectué mon service militaire, et je connais bien l’armée. Je n’aurais jamais pu imaginer qu’un jour, nous aurions une confrontation avec elle. “

“Ni l’Islam ni aucune autre religion n’autorise à détruire un pays pour sauver une présidence.”

“Ce n’est pas normal ce qui se passe au Caire. C’est même la première fois qu’on voit des choses pareilles. Quand on se souvient que le 30 juin encore, les gens lançaient des fleurs aux soldats pour les remercier… Tout manifestant doit être respecté. On ne doit pas tirer sur quelqu’un qui proteste.”

Mais, au regard des positions réaffirmées de part et d’autre, les affrontements ne sont pas près de se terminer. Et avec eux, leur cortège de cadavres…