DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La pêche au coeur d'un énième différend territorial à Gibraltar


Espagne

La pêche au coeur d'un énième différend territorial à Gibraltar

La relation déjà tumultueuse entre le petit territoire de Gibraltar, qui appartient au Royaume-Uni, et l’Espagne, qui en revendique la souveraineté, a connu une nouvelle étape dimanche. Avec la manifestation de pêcheurs espagnols contre la construction fin juillet d’un récif artificiel qui les empêche désormais d’accéder à des eaux très poissonneuses.

Formé de 70 blocs de béton, il doit permettre aux poissons de se régénérer, justifient les autorités britanniques. Version contestée par les pêcheurs, qui y voient au contraire une volonté politique de les déranger.

“Nous réclamons simplement d‘être respectés et qu’ils arrêtent de faire des choses stupides”, explique une femme venue soutenir les manifestants. “Ce que nous perdons dans l’histoire, c’est une baie pleine de poissons, commente un pêcheur. C’est là que nous avions tous l’habitude de pêcher. Et maintenant, ce sont ces blocs de béton. Alors, on ne peut plus y aller.”

Curieux différend opposant deux membres de l’Union européenne. D’autant qu’il faut y ajouter les contrôles à la frontière instaurés récemment par l’Espagne et vivement dénoncés par le Royaume-Uni.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le tourisme en Egypte durement touché pour une durée indéterminée