DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pyongyang accepte des retrouvailles de Coréens séparés par la guerre

Vous lisez:

Pyongyang accepte des retrouvailles de Coréens séparés par la guerre

Taille du texte Aa Aa

C‘était en 2010. Après 57 ans de séparation, des familles coréennes se retrouvaient enfin. Nord-Coréens d’un côté, Sud-Coréens de l’autre : en 1953, des millions de personnes se retrouvent séparés par une frontière infranchissable qui coupe la péninsule en deux.

Aujourd’hui, la Corée du Nord a accepté la proposition de sa sœur ennemie du Sud de reprendre les réunions des familles désunies. Des retrouvailles devraient être organisées pendant quelques jours sur le territoire nord-coréen à l’occasion de la fête traditionnelle de l’automne, le 19 septembre.

Près de 72 000 Sud-Coréens attendent de revoir leurs proches. Mais seules quelques centaines de personnes devraient être sélectionnées pour ces retrouvailles organisées sous la tutelle de la Croix-Rouge, qui commence à recevoir des demandes, comme celle de Monsieur Kim.

“Si je peux revoir ma famille, je n’aurai aucun regret. Même si je meurs maintenant”, dit le vieil homme.

Comme Monsieur Kim, les Sud-Coréens qui ont encore de la famille au Nord sont très âgés. Plus de la moitié d’entre eux a plus de 80 ans. Pour celles et ceux qui sont incapables de voyager, des rencontres par vidéo seront organisées le 4 octobre.