DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'UE pourrait réexaminer ses relations avec l'Egypte


Egypte

L'UE pourrait réexaminer ses relations avec l'Egypte

L’Union européenne veut amener l’Egypte à sortir de la violence et à s’orienter vers une solution politique.

Alors que les représentants des 28 Etats membres doivent se réunir ce matin à Bruxelles pour faire le point sur la situation, l’UE se dit prête à réviser ses relations avec l’Egypte.

“Des ministres prendront des décisions sans doute vers le milieu de la semaine et nous faisons donc actuellement le réexamen de nos relations avec l’Egypte, a déclaré le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius.
En fonction de la situation nous verrons ce qu’il faut décider.”

Cette prise de position n’exclut pas une révision de l’aide financière de l’UE, qui s’est élevée à 450 millions d’euros pour la période 2011/2013.
Une manne, certes, non-négligeable pour Le Caire, mais qui reste bien inférieure à l’aide injectée par les Etats-Unis, qui représente chaque plus du double, (plus de 974 millions d’euros) seulement en aide militaire.

“Avec la répression violente, je ne vois pas comment nous pouvons maintenir notre aide, a avancé la sénatrice républicaine Kelly Ayotte. Malheureusement, les militaires en Egypte ont l’impression, et surtout avec le président américain qui n’a pas remis l’aide en cause lors de son intervention, que quoiqu’ils fassent, on va les aider. Donc je suis en faveur la suspension de l’aide.”

Si le président américain Barack Obama a jusque-là condamné la violence et annulé des manoeuvres militaires en Egypte, il n’est pas revenu sur le versement de l’aide américaine.
Le ministre égyptien des Affaires étrangères Nabil Fahmy a qualifié d‘éventuelles sanctions financières d’ “inacceptables”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Un drive-in du sexe en Suisse