DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Usain Bolt égale "King Carl"


Sport

Usain Bolt égale "King Carl"

Usain Bolt clôt les Mondiaux d’athlétisme par une nouvelle démonstration, cette fois avec ses camarades du relais 4×100 mètres. Les sprinteurs jamaïquains, avec leur superstar en finisseur, l’emportent en 37 secondes et 36 centièmes pour devancer les Américains et les Canadiens. Les Britanniques, qui avaient coupé la ligne en troisième position, ont été disqualifiés pour un passage de témoin hors-zone. C’est le huitième titre mondial pour Usain Bolt – soit autant que Carl Lewis et Michael Johnson – et le troisième à Moscou après ceux du 100 et du 200 mètres.

Même réussite pour sa compatriote Shelly-Ann Fraser-Pryce qui s’offre également le triplé dans les épreuves de sprint. Les Jamaïquaines survolent la finale du 4×100 mètres en laissant loin derrière elles – à près d’une seconde et demie – des Françaises disqualifiées après coup, là aussi pour un passage de témoin hors-zone.

A 31 ans, l’Allemande Christina Obergföll était déjà montée quatre fois sur les podiums lors des grands championnats mais jamais sur la plus haute marche. C’est désormais chose faite après avoir lancé son javelot à 69,05 mètres.

Alysia Johnson Montano a fait presque toute la course en tête lors du 800 mètres avant de craquer dans la dernière ligne droite. Cela profite à la Kényane Eunice Sum qui s’impose aux dépens de celle qui était à la fois la championne olympique et la championne du monde, la Russe Mariya Savinova.

Asbel Kiprop parvient lui à conserver son titre sur le 1.500 mètres en 3 minutes 36 secondes et 28 centièmes. Le Kényan était le grand favori de la course après avoir établi la meilleure performance sur la distance depuis neuf ans à l’occasion du meeting de Monaco.

Encore plus fort, le Français Teddy Tamgho, qui devient le troisième homme à franchir la barre des 18 mètres au triple saut. Alors qu’il était déjà en tête du concours, il retombe à 18,04 mètres lors de son dernier essai pour parachever son succès.

A domicile, les Russes terminent ces Mondiaux en tête du tableau des médailles devant les Américains et les Jamaïquains tandis que les Français se hissent dans le Top 10.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

Sport

Falcao va-t-il rester à Monaco ?