DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La fermeture du terminal de Rafah désespère les Palestiniens de Gaza


Egypte

La fermeture du terminal de Rafah désespère les Palestiniens de Gaza

Depuis ce lundi, le point de passage de Rafah entre l’Egypte et la bande de Gaza est fermé. La décision a été prise par les autorités égyptiennes après l’attaque meurtrière contre des policiers dans le Sinaï. Ce point de passage est pourtant vital pour le territoire palestinien, car c’est par là que transitent de nombreux produits consommés à Gaza. La population palestinienne est forcée de prendre son mal en patience.

“On est comme des oiseaux enfermés dans une cage, déplore une Palestinienne. On n’attend juste que quelqu’un nous ouvre la porte de la cage”.

“La bande de Gaza, c’est un territoire avec 1,8 millions d’habitants, rappelle Maher Abu Sabha, le directeur général du site, côté palestinien. On a besoin que le terminal de Rafah soit ouvert pour qu’on s’approvisionne en médicaments, pour que les jeunes aillent étudier, pour qu’on puisse voyager. Cela fait partie des droits des Palestiniens”.

Lundi, une attaque à la roquette a tué 25 policiers, dans la péninsule du Sinaï. Cette région est, depuis des années, une base arrière de nombreux groupes islamistes armés.
L’attaque de lundi est une des plus meurtrières jamais subies par les forces de sécurité égyptienne. Les autorités ont aussitôt accusé les Frères musulmans.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le "Jour du dépassement" est arrivé !