DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les économies de certains pays émergents pâtissent de la crise et de la politique de la Fed


économie

Les économies de certains pays émergents pâtissent de la crise et de la politique de la Fed

A l’image de l’Inde et de l’Indonésie, les places boursières et les devises des pays émergents sont en baisse sensible depuis plusieurs semaines.
La perspective de voir les rachats de la Banque centrale américaine se tarir, rend méfiants les investisseurs qui retirent leur argent des marchés émergents pour le réinvestir ailleurs. Conséquence de cette fuite des capitaux étrangers : les cours de Bourse baissent, tout comme les monnaies locales : c’est surtout en Inde et en Indonésie : deux pays dont l‘économie affiche les déséquilibres les plus importants, que les situations sont les plus marquées.

“Le fait est que l’Inde et l’Indonésie se distinguent en termes de déficits courants, explique Jim Walker, le président d’Asianomics. Partout ailleurs dans la région les comptes courants sont positifs. Et si vous regardez la façon dont les monnaies se sont comportées le mois derniers, il n’y a guère eu de changements par rapport au mois précédent, tandis qu’en Inde et en Indonésie, l‘évolution a été spectaculaire”.

Les investisseurs qui se retirent des marchés indien, indonésien, mais aussi brésilien, russe, turc ou sud-africain, sont des banques, des fonds de pension, des hedge funds qui bénéficient de la manne des rachats d’actifs de la Réserve fédérale américaine. Et cette manne qui va se réduire les incite à rapatrier leur cash dans des pays jugés plus sûrs économiquement : les Etats Unis par exemple.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Chine : le projet financier de Qianhaï tarde se concrétiser