DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Egypte : la libération de Moubarak pourrait raviver les tensions


Egypte

Egypte : la libération de Moubarak pourrait raviver les tensions

Un semblant de retour au calme, hier, au Caire, aucune violence majeure n’a été signalée. Mais pour combien de temps ?

Alors que la justice égyptienne a porté un rude coup aux Frères musulmans en arrêtant son guide suprême Mohamed Badie pour “incitation au meurtre”, l’ancien raïs chassé du pouvoir en février 2011, Hosni Moubarak, pourrait sortir de prison. Un tribunal doit examiner aujourd’hui une demande de mise en liberté sous caution. Ironie du sort : Badie, qui a été placé en détention provisoire, et Moubarak sont dans la même prison à Tora, au Caire.

Comment la libération de Moubarak pourrait-elle être perçue, dans ce contexte de violences et de tensions, c’est la question que notre correspondant au Caire a posée à Hamdeen Sabahi, l’un des responsables du Front de salut national, qui regroupe plusieurs partis de l’opposition libérale. Hostiles au régime qu’avait mis en place Moubarak, cette alliance a également critiqué la répression violente des partisans des Frères musulmans.

“Je ne pense pas que ce soit le moment le plus approprié pour que l’un soit jeté en prison et l’autre, libéré, car les deux régimes ont gouverné contre le peuple, estime Hamdeen Sabahi. Ce que je veux dire, c’est que la révolution doit continuer contre le régime Moubarak, qui n’est pas tombé, puisque les politiques se sont maintenues, seuls les visages ont changé. A la place d’un régime autoritaire, répressif, capitaliste, vendu à l’occident et qui travaille contre l’intérêt du peuple , on a eu un régime islamiste.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Allemagne : la visite controversée d'Angela Merkel à Dachau