DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Chine : ouverture du procès de Bo Xilai


Chine

Chine : ouverture du procès de Bo Xilai

Bo Xilai a pris place dans le box des accusés.
C’est aujourd’hui que s’ouvre à Jinan, dans l’est de la Chine, le procès de cet ancien cadre du Parti communiste chinois, accusé de corruption et d’abus de pouvoir.

Agé de 64 ans, il encourt la peine de mort.

Bo Xilai, le “prince rouge” tel qu’on le surnomme en Chine a fait de l’essor de la ville de Chongqing, au sud-ouest du pays, son cheval de bataille et un tremplin vers le pouvoir.
Cet ancien ministre du Commerce est aussi populaire pour ses prises de position, incarnant une nouvelle gauche, pas toujours au diapason avec l’idéologie dominante.

Il y a un an, la condamnation de son épouse pour le meurtre d’un homme d’affaires britannique a précipité sa chute.
La justice lui reproche par ailleurs d’avoir pratiqué des écoutes illégales sur de hauts dirigeants du parti.
Pour certains analystes, toutefois, ce procès est avant tout politique.

Le procès pourrait ne durer qu’un jour ou deux.
Les tribunaux opérant sous le contrôle des autorités communistes en Chine, le verdict se négocie au sommet du pouvoir.

Ce matin, aux abords du tribunal populaire, nombre de ses partisans étaient venus lui exprimer leur soutien.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Syrie : Ban Ki-moon déterminé à faire la lumière sur le recours aux armes chimiques