DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Moubarak libéré mais assigné à résidence dans un hôpital militaire


Egypte

Moubarak libéré mais assigné à résidence dans un hôpital militaire

Hosni Moubarak a été libéré. Un hélicoptère est venu le chercher à la prison de Tora, au sud du Caire.

L’ex-président égyptien a été transporté dans un l’hôpital militaire où il a été placé en résidence surveillée dans l’attente de son procès.

Devant le bâtiment, quelques partisans de l’ancien Raïs étaient là pour l’accueillir, en fanfare.

“Nous sommes très heureux que le président ait été libéré. Cet homme ne nous a jamais nui et nous vivions en sécurité sous Moubarak. Nous laissions nos portes ouvertes. Honnêtement, nous savons maintenant ce qu’il vaut”, dit un pro-Moubarak.

Hosni Moubarak reste accusé pour “meurtre de manifestants” lors de la révolte de 2011. Son procès doit reprendre dimanche, alors certains Egyptiens, eux, s’insurgent contre cette libération.

‘‘Comment peut-il être libéré? Comment peut-il être libre alors qu’il s’agit d’une affaire d’assassinats. Tous les Egyptiens et le monde entier ont été témoins de ces massacres à la télévision, alors comment, comment avec toutes ces preuves peut-il être libéré?”, réagit Waleed Al Masri, l’un des fondateurs du mouvement d’opposition Tamarud.

Pour ou contre la libération de Moubarak, l’Egypte se divise encore un peu plus. Le pays n’en avait vraiment pas besoin. La révolte de 2011 qui avait fait tomber Moubarak avait deja fait 850 morts. Deux ans après, l’Egypte en proie à des heurts sanglants a recommencé à compter ses morts. Près d’un millier de personnes ont péri en Egypte ces seuls huit derniers jours.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Attaque à la roquette contre Israël : aucune victime