DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nouveaux bombardements autour de Damas, l'ONU plus impuissante que jamais

Vous lisez:

Nouveaux bombardements autour de Damas, l'ONU plus impuissante que jamais

Taille du texte Aa Aa

De nouveaux bombardements ont eu lieu ce matin sur les lieux des attaques supposées aux gaz toxiques hier en Syrie. Plusieurs banlieues de Damas, contrôlées par les rebelles, à l’Est et au Sud-ouest de la ville, ont été frappées.

L’armée syrienne tente depuis deux jours et par tous les moyens de reprendre le contrôle de toute la zone de Damas, et les attaques au gaz innervants, dont l’armée est accusée par les rebelles, et qui auraient fait jusqu‘à 1.300 morts hier, feraient partie de cette offensive.

Les Nations Unies, toujours bloquées par la Russie, qui continue à soutenir Bachar el-Assad, ont accouché une fois de plus d’une déclaration a minima, après la réunion d’urgence hier du conseil de Sécurité :

“Tous les membres du Conseil sont d’accord sur le fait que tout usage d’armes chimiques, par quelque camp que ce soit, quelles que soient les circonstances, constitue une violation du droit international”.

Une mission en Syrie d’inspecteurs de l’ONU se poursuit en ce moment, mais elle reste bien-sûr soumise au bon vouloir des autorités.

Une impuissance que le ministre des Affaires étrangères turques déplore en tous cas, ayant estimé ce matin que “toutes les lignes rouges avaient été franchies” en Syrie.