DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie : Ban Ki-moon déterminé à faire la lumière sur le recours aux armes chimiques

Vous lisez:

Syrie : Ban Ki-moon déterminé à faire la lumière sur le recours aux armes chimiques

Taille du texte Aa Aa

Trouver des preuves sur l’utilisation d’armes chimiques en Syrie : l’ONU veut mener l’enquête.

Des opposants syriens accusent le régime de Bachar el-Assad d’avoir utilisé des armes chimiques lors de bombardements, hier, à l’est de Damas, qui aurait fait entre 500 et 1300 morts selon diverses sources de l’opposition.

Sur cette vidéo amateur tournée selon ses auteurs, ce mercredi dans la capitale syrienne, des personnes suffoquant, aspergeant le sol d’eau, mais aussi des rangées de cadavres, de présumées victimes des armes chimiques.

Le régime syrien a démenti avoir eu recours à de telles armes.

Hier soir, Ban Ki Moon a reçu une lettre co-signée par 35 pays, demandant une enquête d’urgence sur ces accusations.

“Ces bombardements représentent une grave escalade avec de lourdes conséquences humanitaires et humaines, a réagi le vice-secrétaire général de l’ONU Jan Eliasson.
Nous espérons vraiment pouvoir mener cette enquête. Le Docteur Sellstroem et son équipe d’experts sont en place à Damas. Nous espérons que le gouvernment syrien les autorisera à accéder au site.”

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki Moon se dit déterminé à mener “une enquête approfondie et impartiale”.
Washington a réclamé de son côté un accès immédiat de l’ONU au site attaqué par les forces de sécurité syriennes, se gardant toutefois de revenir sur la menace d’intervention américaine proférée il y a un an par le président Barack Obama.

Il avait prévenu que le recours aux armes chimiques en Syrie, cosntituerait une “ligne rouge”.