DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Débat sur les conditions de travail des jeunes à la City après la mort d'un stagiaire


Royaume-Uni

Débat sur les conditions de travail des jeunes à la City après la mort d'un stagiaire

La banque Bank of America Merrill Lynch va effectuer un audit interne après la mort d’un stagiaire, la semaine dernière. Moritz Erhardt, de nationalité allemande, travaillait dans les bureaux londoniens de cette banque américaine.

Les raisons officielles de sa mort ne sont pas encore connues, mais certains de ses collègues affirment qu’il avait passé trois jours et trois nuits à éplucher des dossiers financiers. Des conditions de travail extrêmes que critiquent plusieurs observateurs. Chris Roebuck est professeur à la Cass Business School. Selon lui, “certains de ces jeunes sont soumis à une telle pression, à une telle concurrence qu’ils sont capables de repousser toujours plus loin leurs limites physiques; ils n’en sont pas conscients, parce qu’ils sont jeunes”. Par conséquent, ajoute-t-il, “leur supérieur hiérarchique ou leur collègue ont la responsabilité de garder un oeil sur eux pour s’assurer que tout va bien”.

Mais difficile de changer les habitudes, notamment dans les entreprises qui profitent de cette main d’oeuvre “corvéable à merci”. Le commissaire européen à l’Emploi a déclaré que “la mort tragique de ce jeune homme (constituait) un rappel de ce que ne devrait pas être un stage”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'attentat de Tripoli laisse craindre un conflit religieux au Liban