DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'Amour continue de faire des ravages dans l'extrême-Orient russe


Russie

L'Amour continue de faire des ravages dans l'extrême-Orient russe

Près de 24 000 personnes ont été évacuées car le fleuve ne cesse de monter, menaçant de paralyser la ville de Khabarovsk. Le niveau de l’eau a déjà atteint 7,20 mètres vendredi soir. Les services météorologiques ont prévenu qu’il pourrait atteindre 8,3 mètres d’ici une semaine.

“Je viens d’aller m’acheter des bottes en caoutchouc. Et, regardez, elles ne servent déjà plus.” témoigne un habitant.

Dans les zones particulièrement dangereuses, des digues de huit mètres de haut sont érigées 24 heures sur 24. On ignore si elles seront suffisantes.

“Les hydrologues attendent le pic des inondations autour du 25 août. Mais cela ne veut pas dire qu‘à partir de cette date, l’eau va commencer à baisser. Elle va rester à ce niveau pour un moment, et seulement après elle va commencer à descendre.” affirme un responsable des situations d’urgence de la région de Khabarovsk.

Des pluies diluviennes s’abattent sur la région depuis fin juillet, faisant sortir de son lit l’Amour, frontière naturelle entre la Russie et la Chine.

La montée des eaux près de Khabarovsk est sans précédent depuis 1895, date du début des observations.

Le gouvernement a estimé à 225 millions d’euros les pertes subies par les agriculteurs, ce qui représente près de la moitié des surfaces cultivées dans cette région.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Des milliers de poissons morts dans le lac de Rio de Janeiro