DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

France : anti et pro-corrida portent plainte après une manifestation qui dégénère


monde

France : anti et pro-corrida portent plainte après une manifestation qui dégénère

Anti et pro-corrida ont décidé d’aller en justice à la suite de la manifestation d’opposants qui a mal tourné, samedi, dans les arènes de Rion-des-Landes (Sud-Ouest). Huit protestataires ont
été blessés dans des circonstances faisant l’objet d’interprétations divergentes. Les uns accusent des pro-corrida, d’autres mettent en cause des gendarmes.

“Un de nos militants a été tabassé par un responsable des arènes, assure le vice-président du Comité radicalement anti-corrida (CRAC), Jean-Pierre Garrigues. C’est avéré : nous avons des images et des plaintes ont été déposées.” Placé dans un coma artificiel à la suite d’un traumatisme crânien, il est désormais hors de danger.

Le maire de Rion-des-Landes va de son côté porter plainte contre les militants anti-corrida pour “outrage et dégradation de biens” sur sa commune. Son adjoint Bernard Dehez, par ailleurs président délégué du cercle taurin local, également : il dénonce “des dégradations sur les arènes, des fumigènes qui ont mis en danger les spectateurs, des pertes financières” résultant de l’interruption de la corrida. Ainsi qu’une violation du ruedo (la piste de sable dans une arène, ndlr), “car il est interdit de descendre dans les arènes”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Chine

Inondations en Chine: mobilisation de l'armée