DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie : la Russie souligne le danger d'une intervention militaire

Vous lisez:

Syrie : la Russie souligne le danger d'une intervention militaire

Taille du texte Aa Aa

Plusieurs pays n’hésitent pas à parler d’une intervention militaire en Syrie, même sans le feu vert du Conseil de sécurité de l’ONU.
La Russie, qui reste une alliée du régime de Damas, met en garde contre des conséquences graves. “Je veux attirer votre attention sur le fait que l’information sur l’attaque chimique présumée dans la région de la Ghouta, a déclaré Sergueï Lavrov, le chef de la diplomatie russe, est apparue alors que les experts russes et américains se préparaient à discuter à la réunion de Genève. Il n’y a pas de doute, l’hystérie autour de cette information a joué contre la réunion russo-américaine”.

Si le Conseil de sécurité de l’ONU n’est pas unanime sur la Syrie, les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne se disent prêts à intervenir militairement. “L’utilisation d’armes chimiques serait un crime contre l’humanité, a pour sa part indiqué Guido Westerwelle, le ministre allemand des Affaires étrangères. Si cela est prouvé, alors la communauté internationale devra agir, et l’Allemagne fera partie de ceux qui appellent à des conséquences. Nous sommes en contact permanent avec nos alliés”. Le président syrien s’exprime ce lundi dans un quotidien russe pro-Kremlin. Bachar al-Assad prévient que les projets militaires occidentaux seront “voués à l‘échec”.