DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Déploiement de forces occidentales pour frapper la Syrie


Syrie

Déploiement de forces occidentales pour frapper la Syrie

“Nous sommes prêts, annonce le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel. Nous avons positionné des forces pour être capables de répondre au choix du président”. Les Etats-Unis disposent d’abord du vaisseau de guerre le plus puissant dans la région, le porte-avions USS Harry Truman, qui peut mener des frappes contre la Syrie.
Barack Obama a le pouvoir de décider seul, sans l’aval du Congrès américain. En revanche, son allié britannique, le Premier ministre David Cameron, doit encore obtenir un vote du Parlement. Le président français n’en a pas besoin.

Dans la région, la Turquie est prête à rejoindre cette coalition. L’Arabie saoudite et le Qatar soutiennent ouvertement la rébellion syrienne. La Ligue arabe, à l’issue d’une réunion extraordinaire au Caire, a tenu le président syrien pour pleinement responsable de l’attaque chimique présumée, et demande au Conseil de sécurité de l’ONU d’agir. La Jordanie, qui a organisé récemment des manoeuvres militaires communes avec les Etats-Unis, ne souhaite pas servir de base de lancement, mais les Américains peuvent compter sur deux bases aériennes en Turquie. La Grande-Bretagne peut mobiliser un sous-marin armé de missiles de croisière, et dispose d’une base à Chypre.

La France peut miser sur son porte-avions nucléaire Charles de Gaulle. Il est basé à Toulon, mais après avoir été plusieurs mois en chantier, il est désormais opérationnel. En Méditerranée, le dispositif naval français comprend déjà des frégates porte-hélicoptères. Des avions de combat Mirage et Rafale sont par ailleurs stationnés à Djibouti et Abou Dhabi. Avec tout cet arsenal, la coalition occidentale a largement de quoi mener une attaque ciblée et limitée contre le régime de Damas. C’est l’option militaire qu’envisagent la plupart des experts.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Russie : un haut responsable de la sécurité criblé de balles en Ingouchie