DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'utilisation d'armes chimiques en Syrie "indéniable" selon John Kerry


Syrie

L'utilisation d'armes chimiques en Syrie "indéniable" selon John Kerry

Les Etats-Unis haussent encore le ton au sujet de la Syrie. Barack Obama n’a pas encore précisé comment il allait réagir, mais le secrétaire d’Etat américain John Kerry a affirmé que l’usage d’armes chimiques contre des civils était indéniable, pour la première fois de manière aussi catégorique :

“Le massacre aveugle de civils, de femmes, d’enfants et de spectateurs innocents par des armes chimiques est une indécence morale. C’est inexcusable à tous points de vue et malgré les excuses et les tergiversations de certains, c’est indéniable.” a-t-il déclaré.

Une intervention dans le cadre de l’ONU est fort peu probable étant donné le soutien jusqu’ici sans faille de la Russie à son allié syrien. Et pour Moscou, toute action engagée sans l’aval du Conseil de Sécurité violerait donc le droit international.

“Même si on met de côté l’aspect légal, moral – les conséquences concrètes d’une intervention extérieure sans l’aval de la communauté internationale ne peut qu’aggraver la situation dans le pays.” a déclaré Sergueï Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères.

Bachar Al-Assad, lui, continue de nier l’usage d’armes chimiques par ses forces armées. Il a affirmé que les Etats-Unis essuieraient une défaite en cas d’intervention.

Sur le terrain, les enquêteurs de l’ONU sont finalement parvenus à se rendre à Moadamiyat al-Cham, une localité de la banlieue de Damas, cible mercredi d’une attaque à l’arme chimique par le régime, selon l’opposition. Même si leur convoi a été la cible de snipers, ils ont pu rencontrer des survivants et prélever des échantillons.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Moscou : la course à la mairie entre dans sa dernière ligne droite