DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

la cigarette électronique "pas si inoffensive" selon une étude française


France

la cigarette électronique "pas si inoffensive" selon une étude française

De plus en plus en vogue, la cigarette électronique a vu son image ternie en France par une étude du magazine de l’Institut national de la consommation. Elle pointe notamment la présence de composés “potentiellement” cancérogènes, et prône un meilleur contrôle de l’e-cigarette.

Pour Thomas Laurenceau, rédacteur en chef 60 millions de consommateurs, “elle n’est pas aussi inoffensive qu’on le prétend. C’est pour ça qu’on peut pas en faire un jeu, ce n’est pas quelque chose de si ludique, de parfaitement sain”, dit-il.

De quoi effrayer certains consommateurs, tandis que d’autres restent pragmatiques :

“A partir du moment où c’est nocif, je compte carrément arrêter”, dit cette femme.

“Je me dis que ça ne peut pas être pire, dans tous les cas pour moi c’est un bénéfice. Après que ce soit un petit peu cancérigène, à la limite c’est pas grave, parce que l’autre c’est carrément cancérigène”, réagit cet autre.

L‘étude a sucité de nombreuses critiques. Un débat est en tous cas prévu au Parlement européen mi-septembre pour reconsidérer le statut de la cigarette électronique comme médicament, ce qui permettrait une réglementation plus stricte.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Russie : un haut responsable de la sécurité criblé de balles en Ingouchie