DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ouverture du premier drive-in du sexe en Suisse

Vous lisez:

Ouverture du premier drive-in du sexe en Suisse

Taille du texte Aa Aa

En Suisse, le premier drive-in du sexe a ouvert ses portes lundi soir à Zurich.

Les autorités de la ville ont laissé à la disposition des “travailleuses du sexe” neuf garages (“sexbox”) qui leur permettent d’accueillir leurs clients dans un cadre protégé.

Selon les services sociaux de la ville, seulement une trentaine de prostituées étaient venues à l’ouverture officielle de ces nouveaux établissements, visiblement intimidées par la présence des caméras et des journalistes. Quelques clients ont également fait le déplacement.

La ville a décidé de construire ces emplacements afin d’interdire la prostitution sur un autre site, un quartier résidentiel et de bureaux oú la présence des travailleuses du sexe a fini par exaspérer les riverains.

Le premier drive-in du sexe est situé à Altstetten, un ancien quartier industriel à l’ouest de Zurich. Accessible uniquement aux automobilistes, le site peut accueillir une cinquantaine de prostituées. Chaque garage est équipé d’une alarme qui leur permet d’alerter le service de sécurité en cas de danger. Le site est réservé aux clients, qui devront impérativement être seuls à bord de leur véhicule pour passer la grille.

Une association soutenant les prostituées sera présente sur les lieux tous les soirs jusqu‘à la fermeture. Elle leur proposera non seulement un soutien psychologique et des conseils médicaux mais aussi des cours d’allemand.

Le projet, approuvé par un référendum communal en mars 2012, a déjà coûté 2,1 millions de francs suisses (1,6 million d’euros) et ses coûts de fonctionnement devraient s’élever à environ 700 000 francs suisses par an.

Les autorités municipales tireront un premier bilan de ce drive-in dans trois mois.