DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Eau sur la lune : le mystère s'éclaircit


monde

Eau sur la lune : le mystère s'éclaircit

Des scientifiques financés par la NASA viennent de réaliser une première : ils ont détecté à distance, de l’eau magmatique sur la surface de la Lune. De quoi étayer la thèse de la présence d’eau sur notre satellite naturel.
C’est l’instrument américain de cartographie minérale lunaire, l’U.S. Moon Mineralogy Mapper qui a permis cette découverte.

Les chercheurs pensent que cette eau magmatique piégée dans des grains de minéraux provient d’une source inconnue située profondèment sous la surface de l’astre. Selon eux, cette avancée confime des analyses récentes opérées sur des échantillons de roche ramenés lors du programme Apollo : “comme aujourd’hui, nous avons décelé cette eau qui est probablement issue de l’intérieur de la Lune, on peut commencer à la comparer avec les autres caractéristiques de la surface lunaire,” estime dans un communiqué, l’auteure principale de cette étude, Rachel Klima.

“Cette eau magmatique interne nous donne aussi des indices sur les processus volcaniques lunaires et sur la composition interne de cet astre,” ajoute-t-elle. “Ce qui nous aide à aborder certaines questions sur la façon dont la Lune s’est formée et comment les processus magmatiques ont évolué quand elle s’est refroidie,” précise encore la scientifique.

Cette capacité de détection à distance permettra aussi aux astronomes de vérifier les observations de “la face cachée de la Lune”, loin des secteurs où les navettes Apollo se sont posés il y a quatre décennies.

Pendant des années, les chercheurs ont cru que les roches prélevées sur la Lune étaient absolument sèches et que la moindre trace d’eau retrouvée dans les échantillons d’Apollo devait être due à une contamination de source terrestre.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Ukraine : les FEMEN crient au complot après la "découverte" des armes dans les locaux de l'organisation