DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le patrimoine égyptien victime de l'insécurité


Egypte

Le patrimoine égyptien victime de l'insécurité

Le patrimoine culturel égyptien a une nouvelle fois subi les conséquences de l’instabilité politique dans le pays. Le musée national de Malawi a été pillé par des vandales, qui ont profité du manque de sécurité pour s’emparer de trésors, recherchés aussi bien par les voleurs que par des citoyens lambdas, comme l’explique l’archéologue Monica Hanna : ‘‘De nombreux Égyptiens vont jusqu‘à creuser sous leurs maisons ou sur des sites archéologiques pour retrouver des objets antiques. C’est une situation hors de contrôle.’‘

La plupart des objets de ce musée de Haute-Egypte ont été volés, détruits ou incendiés. Un pillage qui rappelle celui du musée du Caire, en 2011, lors de la première révolution égyptienne. ‘‘Il nous manque environ 500 objets. C’est dix fois plus que les pertes que nous avions enregistrées au Caire’‘, indique Monica Hanna.

Bijoux, poteries ou sculptures, datant pour certaines de plus de 3000 ans, ont été emportées par les pillards. L’une des statues volées était une représentation de la fille du pharaon Akhénaton.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Syrie : un projet de résolution britannique devant l'ONU