DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie : un projet de résolution britannique devant l'ONU

Vous lisez:

Syrie : un projet de résolution britannique devant l'ONU

Taille du texte Aa Aa

Les cinq membres permanents du Conseil de sécurité sont réunis au siège de l’ONU à huis clos. Sur la table, un projet britannique de résolution sur la Syrie qui condamne l’attaque chimique du 21 août dernier et autorise les mesures nécessaires pour protéger les civils. Mais alors que les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni sont prêts à une action militaire, la Russie devrait empêcher tout feu vert des Nations Unies.

Par ailleurs, une intervention de l’OTAN n’est pas à l’ordre du jour. A l’issue d’une réunion à Bruxelles, le secrétaire général de l’organisation, Anders Fogh Rasmussen, s’est contenté de condamner les attaque chimiques de Bachar al-Assad. “Les informations disponibles, issues d’un grand nombre de sources, désignent le régime syrien comme responsable de l’utilisation d’armes chimiques”, a t-il dit, soulignant également que Damas disposait “d’un stock d’armements chimiques”.

L’Iran, l’autre grand allié du régime syrien avec Moscou, a brandi de son côté la menace d’une déstabilisation régionale. Une telle action militaire sèmera “le chaos dans la région”, a averti Ali Larijani, le président du Parlement iranien.

Les pays de la région retiennent leur souffle. En premier lieu Israël qui dit se préparer à “toute éventualité”. L’armée a relevé son niveau d’alerte sur le plateau du Golan, limitrophe avec la Syrie. L’Etat hébreu a par ailleurs souligné qu’il ne participerait pas à une intervention militaire contre Damas.