DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Cour constitutionnelle colombienne autorise l'entrée en politique des guérilleros


Monde

La Cour constitutionnelle colombienne autorise l'entrée en politique des guérilleros

Sept des neuf juges ont déclaré valide la réforme voulue par Bogotá. À condition que les insurgés déposent les armes, ce “cadre juridique pour la paix” est une base aux négociations entre le président et les Farc, mais aussi l’ENL. Juan Manuel Santos s’est effectivement dit prêt, hier, à dialoguer avec l’armée de libération nationale, un mouvement d’inspiration castriste qui forme la seconde guérilla du pays derrière les Forces armées révolutionnaires de Colombie.

Cette réforme légitime, en théorie, la poursuivre de guérilleros responsables de crimes de guerre et crime contre l’humanité. Mais l’opposition et les organisations de défense des droits de l’Homme craignent que le texte ne leur permette en réalité d‘échapper à la justice.