DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Intervention en Syrie: David Cameron jette l'éponge


Royaume-Uni

Intervention en Syrie: David Cameron jette l'éponge

La Grande-Bretagne n’interviendra pas militairement en Syrie. Ainsi l’a décidé David Cameron après un camouflet infligé par la Chambre des Communes la nuit dernière. Par 285 voix contre 272, elle a rejeté la motion gouvernementale qui défendait le principe d’une intervention en Syrie en réponse à l’usage d’armes chimiques.
“Il est clair que le Parlement , qui reflète les opinions du peuple , ne veut pas d’intervention militaire britannique. J’en prends note et le gouvernement agira en conséquence”, a réagi David Cameron.

Un peu plus tard, les Etats-Unis, qui ont déployé hier un destroyer supplémentaire face aux côtes syriennes laissaient entendre qu’ils pourraient décider d’une action unilatérale. “Les décisions du président seront guidées par ce qui est dans l’intérêt des Etats-Unis”, a déclaré une responsable américaine.

Les inspecteurs de l’Onu, qui enquêtent depuis lundi près de Damas sur l’attaque chimique du 21 août , doivent quitter la Syrie en principe demain et feront ensuite oralement un compte-rendu au secrétaire général de l’Onu.
Des responsables des services de sécurité américains soulignent que les Etats-Unis et leurs alliés n’ont aucune preuve que le président Bachar al-Assad a personnellement ordonné l’attaque chimique, mais selon eux, le régime en porte la responsabilité.

Avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Syrie : la situation humanitaire empire