DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie : la situation humanitaire empire

Vous lisez:

Syrie : la situation humanitaire empire

Taille du texte Aa Aa

Les Syriens n’en sont malheureusement plus à une menace près. L’annonce de frappes occidentales les pousse néanmoins à fuir leur pays au plus vite. Le flot des réfugiés déborde dans tous les pays voisins de la Syrie. Il grossit particulièrement au Liban, où s’entassent déjà plus de 700.000 déplacés. “Il n’y a plus de place ici, c’est plein à craquer de réfugiés ! dit un fonctionnaire libanais. D’abord, ils avaient peur des armes chimiques, maintenant, ils ont peur de la nouvelle attaque. Tout le monde fuit vers ici”.

“Nous sommes témoins de la destruction de la Syrie, de l‘énorme souffrance du peuple, les gens qui ont été tués et ceux qui doivent fuir dans toutes les directions, déclare le Haut commissaire de l’ONU aux réfugiés, Antonio Guterres. Dans ces circonstances, la meilleure aide que puisse apporter un pays face à ce drame humanitaire, c’est de laisser ses frontières ouvertes à ceux qui ont besoin de protection”. De nouvelles vagues de réfugiés arrivent de toute façon en Turquie, en Jordanie, et surtout en Irak, où les Syriens sont déjà 150.000. La Croix-Rouge internationale donne l’alerte : “Les besoins humanitaires sont immenses, explique une porte-parole. Il y a un manque aigü de médicaments de première nécessité, d’eau, de nourriture, spécialement dans les zones qui sont isolées depuis des mois, où la Croix Rouge et le Croissant Rouge n’ont plus accès”. Selon l’ONU, près de deux millions de personnes ont fui la Syrie. A l’intérieur du pays, il y aurait quatre millions de déplacés.