DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Attaque chimique: Damas accuse Washington de mentir


Syrie

Attaque chimique: Damas accuse Washington de mentir

Le régime syrien accuse les Etats-Unis de brandir de fausses preuves concernant son implication présumée dans l’attaque chimique du 21 août. Pointant du doigt le pouvoir syrien lors d’une déclaration solennelle hier, le secrétaire d‘état américain John kerry a pris grand soin de s’appuyer sur un rapport des services du renseignement américain, citant les “preuves de milliers de sources” et montrant avec une “forte certitude” que Damas était responsable de l’attaque chimique du 21 août. Il a souligné que les services de renseignement américain avaient passé en revue soigneusement les informations sur cette attaque. “Nous ne répèterons pas l’expérience de l’Irak”. “L’histoire nous jugera avec une sévérité extrême si nous fermons les yeux sur l’utilisation gratuite d’armes de destruction massive par un dictateur, a estimé John Kerry. Les Francais, “nos plus anciens alliés, qui comme “beaucoup d’amis, se tiennent prêts à répondre aux côtés de l’Amérique”.
Quelques heures plus tard, le ministère syrien des Affaires étrangères réagissait dans un communiqué lu à la télévision officielle syrienne. Il a indiqué que les déclarations de John Kerry ne reposaient que sur des mensonges diffusées par les rebelles. Il s’est dit étonné par le fait qu’une “superpuissance trompe son opinion publique d’une manière naïve”.

Avec AFP et Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Syrie: les inspecteurs de l'Onu ont fini leur travail