DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Obama, prêt à frapper la Syrie, demande le feu vert du Congrès


monde

Obama, prêt à frapper la Syrie, demande le feu vert du Congrès

Au lendemain des accusations contre le régime syrien, responsable, selon Washington, d’une attaque aux armes chimiques contre son peuple, le président américain réaffirme sa volonté de ne pas laisser ses crimes impunis. Objectif, lancer un message aux autres nations qui franchiraient aussi la ligne rouge :

“Après mûre réflexion, a déclaré Barack Obama, j’ai décidé que les Etats-Unis devaient prendre des mesures militaires contre des cibles du régime syrien. En outre, mes conseillers m’ont indiqué que nous pouvons exécuter cette mission quand nous le voulons. Ca peut être demain, ou la semaine prochaine, ou dans un mois.
J’ai pris une deuxième décision. Je vais demander une autorisation pour l’utilisation de la force auprès des représentants du peuple américain au Congrès.
C’est le moment de montrer au monde que l’Amérique tient ses engagements. Nous faisons ce que nous disons, et nous agissons dans l’assurance que le droit est le plus fort “.

A Moscou le Kremlin a jugé d’“une absurdité totale” les allégations contre Bachar al Assad, son allié. Vladimir Poutine réclame des preuves à Washington.

L’Iran, autre allié de Damas, a lancé un avertissement, promettant qu’une intervention militaire américaine entraînerait des réactions au delà de la Syrie.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Pietro Parolin, jeune "Premier ministre" du Vatican