DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Armes chimiques : Damas est innocent, selon le vice ministre syrien des Affaires étrangères


Syrie

Armes chimiques : Damas est innocent, selon le vice ministre syrien des Affaires étrangères

Alors que Washington s’est dit déterminé à sanctionner le régime de Bachar el-Assad et s’apprête à consulter le Congrès, le vice-ministre syrien des Affaires étrangères Fayçal Mokdad a accordé un entretien à Euronews, dont voici un extrait.

Euronews : “Le secrétaire d’Etat américain John Kerry a évoqué preuves de l’utilisation d’armes chimiques par l’armée syrienne, comment réagissez-vous?”

Fayçal Mokdad “Ces preuves sont drôles et moi personnellement j’en ris.
J‘étais ambassadeur auprès du Conseil de sécurité de l’ONU lorsque Colin Powell, le secrétaire d’Etat américain en 2003, a sorti le flacon qui contenait une sorte de poudre blanche. Il avait dit : “ce sont les armes chimiques que le régime irakien veut utiliser pour exterminer son peuple”. Il s’est avéré que ces allégations étaient totalement fausses.”

Euronews : “Vous mettez en doute les rapports des services de renseignements américains mais nous avons vu des images sur internet et à la télévision qui montrent des familles et des enfants brûlés par des gaz et des armes chimiques. Avez-vous vu ces images ?”

Fayçal Mokdad “Je peux vous assurer que ces gaz toxiques ont été utilisés par les agents des services de renseignement. Ce sont ces services qui ont fomenté toute cette opération, et en particulier Bandar Ben Soltan, le chef des renseignements saoudiens, en sa qualité de petit espion au service des Etats-Unis et des services de sécurité occidentaux.
La Syrie est innocente de toutes ces accusations. Nos valeurs ne nous permettent pas de commettre de tels actes. Les images que certains ont pu voir, de l’attaque sont peut-être authentiques, mais ceux qui ont fait usage de ces gaz toxiques sont des criminels et des terroristes soutenus par les Etats-Unis, la France et les autres.”

Euronews : “La Syrie est-elle en mesure de faire face à des attaques visant des sites stratégiques et sensibles ? “

Fayçal Mokdad : “Nous ne sommes pas une super-puissance et ne pouvons prétendre que nous sommes en mesure d’affronter la machine de guerre américaine, mais nous allons résister et défendre l’honneur et la dignité de nos concitoyens tout comme l’intégrité territoriale de la Syrie.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La France n'ira pas seule en guerre