DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Allemagne: la chasse aux anciens nazis continue


Allemagne

Allemagne: la chasse aux anciens nazis continue

En Allemagne, 30 anciens gardes du camp d’Auschwitz pourraient être jugés. Leur dossier va être transmis aux tribunaux des différents Länders où résident encore ces individus. Ils sont tous âgés de plus de 85 ans.

Le travail d’enquête a été mené par l’office allemand chargé des crimes nazis, un organisme crée en 1958 et aujourd’hui dirigé par Kurt Schrimm. Cette structure n’est elle-même pas habilitée à engager des poursuites judiciaires. “Ces personnes sont accusées de complicité de meurtre, explique Kurt Schrimm. Il s’agit d’anciens gardes du camp de concentration d’Auschwitz-Birkenau. Nous estimons que ce rôle de garde, indépendamment des accusations individuelles qui peuvent être portées contre eux, les rend coupables de complicité de meurtre”.

Le centre Simon Wiesenthal en Israël est spécialisé dans la traque des anciens nazis. Une traque qui ne concerne plus seulement les dignitaires du IIIème Reich mais tous les subalternes. “Nous avons lancé une campagne d’affichage en Allemagne pour tenter d’identifier le maximum de gens ayant joué un rôle dans le fonctionnement des camps de la mort, précise le directeur du centre, Efraim Zurrof. Ces personnes peuvent être jugés même si on ne dispose pas d‘éléments prouvant leur implication directe dans un crime spécifique”.

Plus de 6000 personnes ont travaillé à Auschwitz. Un camp dans lequel ont été exterminés entre 1941 et 1945 près d’un million de Juifs, mais aussi des Tziganes, des Polonais, et des prisonniers de guerre soviétiques.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La tension monte dans le Sinaï