DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Croatie : tensions ethniques à Vukovar


Croatie

Croatie : tensions ethniques à Vukovar

Les tensions restent vives dans la région de Vukovar en Croatie. Quelques 500 personnes ont encore manifesté ce mardi contre la mise en place d’enseignes bilingues en alphabet latin et en cyrillique pour la minorité serbe.

Vukovar, ville martyre de la Guerre des Balkans, avait été presque rasée par les forces serbes et yougoslaves au début des années 90.

Tomislav Karamarko, président de l’Union démocratique croate
“Ces panneaux ne devraient être mis en place que s’ils contribuent à une meilleure coopération et compréhension entre la majorité croate et la minorité serbe à Vukovar. Or, actuellement, ce n’est pas le cas. La municipalité irrite les habitants, elle les insulte.”

Le maire Vukovar a lancé un appel au calme et a accusé l’opposition de chercher à profiter de la situation… Zeljko Sabo : “C’est une tentative délibérée de l’Union démocratique croate et du Parti des droits de perturber l’ordre public dans tout le pays afin de destabiliser le gouvernement.”

Dans le cadre de son entrée dans l’Union européenne, la Croatie a adopté une loi sur le respect des droits des minorités. D’où la mise en place de panneaux signalétiques bilingues sur les bâtiments publics dans les zones où plus d’un tiers de la population appartient à un groupe ethnique.
Les Serbes représentent plus de 4% de la population croate.
Lundi les échauffourées avaient fait quatre blessés parmi les forces de l’ordre.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Des Palestiniens forcent la sécurité de Tel Aviv, par erreur