DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Téléphonie : Microsoft peut-il concurrencer Apple et Google ?


Etats-Unis

Téléphonie : Microsoft peut-il concurrencer Apple et Google ?

L’acquisition de Nokia va permettre à Microsoft d’enfin espérer concurrencer Google et Apple sur le marché de la téléphonie mobile.

Le géant de l’informatique, cofondé en 1975 par Bill Gates et Paul Allen, et qui a équipé les PC du monde entier de son système d’exploitation Windows, est à la traîne en matière de smartphones. Un secteur à la croissance exponentielle, les téléphones et les tablettes supplantant peu à peu les ordinateurs.

Pour l’instant, la part de marché de son système d’exploitation pour smartphone, Windows Phone, plafonne à 3,3% , bien loin de l’Androïd de Google et de l’IOS d’Apple, qui s’arrogent à eux deux plus de 90% du marché.

Difficile avec de tels résultats de convaincre des constructeurs comme Samsung ou HTC d’opter pour Windows Phone plutôt que pour Android.

Depuis 2011, Microsoft et Nokia avaient signé un partenariat : Windows Phone est d’ailleurs vendu à 80% dans des téléphones du groupe finlandais. Mais l’ancien leader de la téléphonie s’est fait largement détrôné par Samsung. Les faiblesses de Nokia sur le marché des smartphones a convaincu le groupe américain de reprendre la main. Cette acquisition va donc lui permettre de contrôler aussi bien la partie logicielle que la partie matérielle.

Microsoft amorce donc sa mutation. Société de logiciels, elle veut, à l’image d’Apple, se transformer en société de terminaux et de services. Autrement dit, créer ses propres supports.

Une flèche de plus à son arc technologique : Microsoft ayant déjà investi le marché des jeux vidéos avec sa Xbox et celui des tablettes avec “la Surface” dont les ventes restent cependant médiocres au niveau mondial.

La progression de la part de marché de Windows Phone pourrait donc également conditionner celle de son système d’exploitation sur tablette et de Windows 8 sur PC.

Avec le rachat de Motorola en 2012, Google a opté pour la même stratégie. Reste une question : y a-t-il vraiement de la place sur le marché de la téléphonie mobile pour un troisième acteur de cette envergure ?


Microsoft-Nokia : un accord gagnant-gagnant pour Steve Ballmer



Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Syrie : l'opposition annonce de nouvelles preuves de l'usage d'armes chimiques par Damas