DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie : Le Premier ministre français défend le principe d'une action militaire "collective"

Vous lisez:

Syrie : Le Premier ministre français défend le principe d'une action militaire "collective"

Taille du texte Aa Aa

Avant que les députés ne débattent sur la question, Jean-Marc Ayraut s’est adressé à l’Assemblée pour la convaincre du bien fondé d’une riposte à l’usage présumé d’armes chimiques par le régime de Bachar al Assad.

Il a notamment estimé que l’absence de réaction à l’utilisation d’armes prohibées enverrait un très mauvais signal à des pays comme l’Iran et la Corée du Nord, qui pourraient y voir un feu vert pour utiliser leurs armes nucléaires.

Paris fait face à une majorité et une opposition divisées sur
l’opportunité d’une action militaire. Le chef de file des députés UMP, Christian Jacob, a exprimé un “triple refus” à “une riposte”, notamment si elle est hors du cadre de l’ONU, tout en condamnant l’usage d’armes chimiques.