DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Chang'e-3, la mission lunaire de la Chine

Vous lisez:

Chang'e-3, la mission lunaire de la Chine

Taille du texte Aa Aa

D’ici la fin de l’année la Chine va lancer sa prochaine mission lunaire : Chang’e-3. C’est la première fois que la Chine fera se poser une sonde sur un sol extra-terrestre. Un alunissage en douceur est prévu. L’usage des parachutes a bien évidemment été écarté en raison de l’absence d’atmosphère, la chute de l’engin sera classiquement ralentie par un moteur. Cinq sites d’alunissages avaient été retenus pour ce contact en douceur. Le rover pourra empoter une charge maximale de 20 kilos. Il sera aussi doté de huit instruments dont un appareil photo panoramique et d’un radar d’exploration…

Explications par Wu Weiren l’un des responsables de la mission : “Nous avons pris un système de détection comme principal axe de recherche et de développement. 80% de ce système est composé de nouvelles technologies et de nouvelles méthodes. Par conséquent la difficulté était énorme. Nous avons passé six ans à développer les cinq principaux systèmes. Toutes les préparations ont suivi le plan originel ».

Au cours de cette mission qui doit durer trois mois, Chang’e-3 va transmettre des vidéos en temps réel et analyser des échantillons du sol de notre satellite. La Chine a lancé Chang’e-1 en 2007 et la deuxième mission en 2010. La première était destinée à collecter des données et à réaliser une cartographie de la surface alors que la seconde mission a permis d‘établir une carte en haute résolution de toute la surface de la Lune. La Chine a d’ores et déjà annoncé qu’elle allait mener à bien d’autres missions.