DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Forte baisse des Bourses du Golfe, Dubai perd 7%, Ryad 4%

Vous lisez:

Forte baisse des Bourses du Golfe, Dubai perd 7%, Ryad 4%

Taille du texte Aa Aa

Les Bourses des monarchies pétrolières du Golfe ont accusé une forte baisse face aux craintes d’une frappe contre la Syrie, l’indice de Dubaï perdant plus de 7 et celui d’Arabie saoudite plus de 4%.

La Bourse de Dubaï a fermé sur une chute record de 7,01% à 2,549.610 points, marquant la plus grande perte quotidienne depuis la crise financière de 2009 qui avait profondément affecté l‘économie de l‘émirat.

L’action du géant immobilier Emaar, valeur phare du marché, s’est effondrée mardi de 8,36%.

La Bourse d’Arabie saoudite, le plus grand marché du monde arabe, a plongé de 4,12%. L’indice Tadawul All-Shares Index (TASI) a terminé à 7.722,7 points, confirmant une tendance à la baisse tout au long de la séance.

La deuxième bourse des Emirats arabes unis, celle d’Abou Dhabi, a pour sa part fermé sur une baisse de 2,83% à 3.822,04 points, la plupart de ses valeurs, notamment immobilières, terminant dans le rouge.

A Koweït, la Bourse a plongé de 6,05%, avec de fortes pertes pour les principaux titres dans les secteurs immobilier, industriel, énergétique et des services financiers.

Le marché du Qatar a terminé la journée sur un recul de 1,28%, tout comme les deux autres petits marchés du Golfe: l’idice de Muscat Securities Market a reculé de 1,05% et celui de la Bourse de Bahreïn 1,23%.

Les bourses Golfe ont, à l’instar de marchés asiatiques et européens, baissé mardi, les investisseurs redoutant une action militaire américaine contre la Syrie.

Cette dégringolade sur les principaux marchés du Golfe s’explique par l’agitation au sujet de la Syrie.

Les tractations se sont multipliées ces derniers jours au niveau international concernant une possible intervention militaire contre le régime syrien, accusé par l’opposition et plusieurs capitales occidentales d’avoir fait usage d’armes chimiques près de Damas le 21 août.