DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La justice poursuit ses investigations sur les bourreaux d'Oradour-sur-Glane

Vous lisez:

La justice poursuit ses investigations sur les bourreaux d'Oradour-sur-Glane

Taille du texte Aa Aa

La visite symbolique et chargée d‘émotion hier des présidents français et allemand restera gravée dans les livres d’histoire. La présence d’un des survivants de la tragédie, 69 ans après fut elle aussi très forte.

Joachim Gauck et François Hollande, se sont recueillis main dans la main dans l‘église d’Oradour-sur-Glane, théâtre du pire massacre nazi en France occupée.

La lumière des symboles se double depuis des décennies du lent travail de l’ombre menée par les justices allemande et française comme l’explique ce procureur d’Outre-Rhin : “Avec l’aide de la police française, nous avons entendu plusieurs témoins en France au cours de cette année, de Janvier à Juin. L’objectif est de remettre tout cela ensemble dans le cadre d’Oradour afin de reconstituer cette mosaïque petit à petit”, explique Andreas Brendel, le chef du service central chargé des enquêtes contre les crimes de masses commis par les nazis.

Cinq anciens nazis présumés seraient dans le collimateur de la justice allemande pour avoir participé au massacre d’Oradour. Ils pourraient être formellement accusés d’ici la fin de l’année.

Le 10 juin 1944, une unité SS avait massacré 642 villageois d’Oradour-sur-Glane ne laissant que six survivants dont trois sont encore en vie.