DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Mostra : la science fiction débarque à Venise


cinema

Mostra : la science fiction débarque à Venise

En partenariat avec

Une page très science fiction à la mostra de Venise. On commence avec “The zero Theorem” où l’on voit l’ancien Monty Python Terry Gilliam se pencher à nouveau sur le sens de la vie dans un film futuriste. Il en a assuré la présentation sur le lido avec l’actrice Mélanie Thierry.

“The zero theorem” raconte l’histoire de Qohen Leth (Christoph Waltz au crâne et aux sourcils rasés), mathématicien de génie, angoissé de l’informatique et des équations, qui vit reclus dans une chapelle brûlée en ruines dont il ne sort que pour aller travailler.

Un monde virtuel dénoncé par le réalisateur : “Que le monde soit devenu ainsi, à mon avis c’est un grand échec de ma génération. Nous avons pensé que nous avons changé le monde. Nous avons fait beaucoup de choses et puis vous tournez la tête et on voit tout ce virtuel qui est en train d’envahir. C’est le problème des gamins maintenant. Je vais mourir bientôt, mes enfants devront gérer ça”.

Toute l‘équipe du film Space Pirate Captain Harlock et notamment le dessinateur de manga Leiji Matsumoto et le réalisateur Shinji Aramaki présent à Venise.

Le Capitaine Harlock était jadis un officier de l’armée. A bord de son vaisseau l’Arcadia, il a provoqué le soulèvement des forces alliées avant de disparaître du système solaire. Devenu une véritable légende après un siècle d’errance, son but reste mystérieux et lorsque son vaisseau réapparait tel un vaisseau fantôme, de nombreuses questions resurgissent.

Pourquoi Harlock est-il devenu un pirate ? Pourquoi l’homme à la profonde cicatrice s’est-il révolté contre le gouvernement ? Que va-t-il faire à présent ?

Le choix de la rédaction

Prochain article

cinema

"Rush" le duel Lauda/Hunt au cinéma