DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

G20/Syrie : un coup pour rien


Russie

G20/Syrie : un coup pour rien

C’est un G20 qui n’aura pas fait avancer le dossier syrien. Comme on s’y attendait, Barack Obama n’a pas convaincu ses homologues, réunis à Saint-Pétersbourg, mais désunis quand il s’agit de punir Damas.
Il était prévu ce matin une ultime rencontre entre les chefs de la diplomatie française et russe. Tentant de sauver ce qui pouvait l‘être, Ban ki-Moon, le patron de l’ONU, s’est entretenu avec les présidents turcs et français, favorables à une intervention. Rien n’a filtré de la rencontre entre le président chinois, allié de Damas, et Barack Obama. La veille les Américains avaient accusé Moscou de prendre le Conseil de sécurité de l’ONU en otage.

“La nuit dernière, résume James Franey notre correspondant sur place, Barack Obama n’a pas réussi à convaincre les sceptiques du G20 d’une intervention militaire en Syrie. Il a dit aux dirigeants que la question n’est pas la crédibilité de l’Amérique, mais celle du Conseil de sécurité de l’ONU et sa capacité à lutter contre la menace des armes chimiques.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Un journal égyptien annonce la dissolution de l'organisation des Frères musulmans.