DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Tête à tête Poutine-Obama: "nous campons sur nos positions"


Russie

Tête à tête Poutine-Obama: "nous campons sur nos positions"

Avec une heure de retard, le président russe Vladimir Poutine a tenu sa conférence de presse de clôture ce vendredi après-midi à Saint-Pétersbourg. Dans sa déclaration, le maître de cérémonie du sommet du G20, n’a pas évoqué une seule fois le conflit syrien. Il faudra attendre les questions des journalistes pour qu’il évoque le sujet. Le président russe s’est concentré sur les questions économiques.
“Notre but principal est de stimuler la croissance et de créer de nouveaux emplois en encourageant l’investissement, en introduisant des régulations efficaces, en assurant la confiance sur les marchés. Nous avons adopté un plan d’action “Saint Pétersbourg” pour chaque pays, détaillant des objectifs à moyen terme sur la réduction du déficit budgétaire et sur la mise en oeuvre de profondes réformes structurelles”.
Allié indéfectible du régime de Bachar al-Assad, le chef du Kremlin s’oppose au projet d’intervention militaire porté par la France et les Etats-Unis. Vladimir Poutine et Barack Obama se sont rencontrés en tête à tête ce vendredi pendant une vingtaine de minutes en marge du sommet. Ils ont évoqué principalement la Syrie.
“En tout cas, c‘était une réunion très instructive, très constructive et très amiable, ou, devrais-je dire (une réunion) tenue dans une atmosphère amicale. Chacun de nous a campé sur ses positions mais au moins nous avons un dialogue et nous comprenons la position de l’autre, mais nous ne sommes pas d’accord. Il n’est pas d’accord avec mes arguments, et je ne suis pas d’accord avec les siens. Mais au moins, nous écoutons l’autre et nous essayons d’analyser les choses”.

Poutine, qui a renforcé la flotte russe près des côtes syriennes, a également déclaré que la Russie maintiendrait son soutien au régime de Damas en cas d’intervention militaire en Syrie.

Avec AFP et Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le Baden-Württemberg, laboratoire des Verts allemands