DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Crise syrienne: Israël silencieux mais sur ses gardes

Vous lisez:

Crise syrienne: Israël silencieux mais sur ses gardes

Taille du texte Aa Aa

Pas de commentaire officiel. Israël ne dit mot sur la tentative de l’administration Obama de rallier les dirigeants mondiaux pour frapper le régime syrien.
Mais si le Premier ministre Benjamin Netanyahu se contente de prôner la nécessité de maintenir le calme dans le pays face aux turbulences régionales, Tsahal est en état d’alerte maximale. Dans le nord du pays, les forces militaires se préparent à répondre à une éventuelle attaque de Damas.

A Jérusalem, certains habitants s’attendent à être impliqués d’une manière ou d’une autre:
“Jusqu‘à présent, j’espérais qu’Obama tienne ses promesses, sa parole. Apparemment ca n’arrivera pas, et s’il y a intervention, ce sera à une très petite échelle. Je pense donc que la résolution de ce problème dépendra d’Israël, et Israël à un moment ou un autre agira soit en tandem avec les Américains, soit seul plus tard.”

Les difficultés du président américain à mobiliser en vue d’une frappe militaire en Syrie alimentent les critiques des médias et experts israéliens, inquiets d’un affaiblissement de la force de dissuasion américaine au Proche-Orient.