DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

A Damas, la population ne croit pas aux frappes mais s'y prépare malgré tout

Vous lisez:

A Damas, la population ne croit pas aux frappes mais s'y prépare malgré tout

Taille du texte Aa Aa

Dans les rues de la capitale syrienne et notamment dans les souks, on évoque sans détour le débat qui agite le monde sur une éventuelle intervention ciblée contre le régime.

“Ils vont entrer dans un pays en mentant sur les armes chimiques, sur les armes de destructions massives pour nous occuper mais tout cela ne nous affectera pas, s’il y a des frappes on est prêt pour ça”, affirme cet homme.

“Nous demandons aux dirigeants américains d’en appeler au peuple américain car nous savons qu’ils ne veulent pas attaquer la Syrie, c’est un Etat avec une civilisation de 7000 ans. Nous demandons aux Américains de s’opposer aux frappes”, déclare cet homme.

“Obama n’obtiendra pas le feu vert du Congrès, il ne pourra pas convaincre le Congrès sur ce dossier. Au final, c’est l’ONU, c’est le Conseil de sécurité qui va examiner cette question”, estime cet homme.

La vie quotidienne s‘écoule comme si de rien n‘était dans ce pays pourtant en guerre civile depuis mars 2011 mais tout pourrait bien changer dans les jours qui viennent.