DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Infime lueur d'espoir au beau milieu de la crise syrienne

Vous lisez:

Infime lueur d'espoir au beau milieu de la crise syrienne

Taille du texte Aa Aa

La Russie, soucieuse de prévenir des frappes occidentales contre son allié syrien, propose de placer l’arsenal chimique de Damas sous contrôle international. “Les discussions étaient déjà terminées lorsque nous avons eu vent du discours de John Kerry qui a déclaré que les frappes en Syrie ne pouvaient être évitées que si Damas remettait son arsenal chimique à la communauté internationale. Si un tel contrôle international sur les armes chimiques peut éviter une attaque, nous allons de ce pas y travailler avec Damas”, a déclaré ce lundi le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

En visite à Moscou, le ministre syrien des Affaires étrangères Wallid Al-moallem, s’est montré favorable à cette proposition : “J’annonce que la République Arabe Syrienne accueille favorablement l’initiative russe afin de préserver la vie de nos concitoyens et la sécurité de notre pays”.

Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon envisage pour sa part de demander au Conseil de sécurité d’exiger de Damas le transfert immédiat de ses armes chimiques dans des sites sécurisés où elles pourraient ensuite être détruites.