DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le vice-président kényan plaide non coupable pour les violences post-électorales de 2007

Vous lisez:

Le vice-président kényan plaide non coupable pour les violences post-électorales de 2007

Taille du texte Aa Aa

Le procès de William Ruto, le vice-président kényan, s’est ouvert aujourd’hui devant la Cour pénale internationale de La Haye. Le parquet l’accuse d’avoir organisé des attaques contre le camp de son adversaire de l‘époque, l’actuel président Uhuru Kenyatta. Depuis les deux hommes se sont unis pour gouverner, mais les exactions restent impunies. Exactions que l’animateur radio Joshua Arap Sang est également accusé d’avoir encouragées et coordonnées à son micro.

Poursuivi pour crimes contre l’humanité, William Ruto s’est présenté librement devant la Cour, estimant qu’il n’a rien à se reprocher. Idem pour le président Kenyatta, accusé des mêmes crimes et dont le procès débutera dans deux mois.

En 2007, la réélection contestée du président Kibaki déclenche les pires violences politico-ethniques du Kenya indépendant, faisant un millier de morts. La vallée du Rift est alors le théâtre d’affrontements meurtriers entre Kikuyu, la communauté de l’actuel président Uhuru Kenyatta, et Kalenjin, l’importante minorité à laquelle appartient William Ruto.