DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Norvège : victoire des conservateurs menés par "Erna de fer"


Norvège

Norvège : victoire des conservateurs menés par "Erna de fer"

L’heure de l’alternance a sonné en Norvège. Après huit années au pouvoir, la gauche a perdu les élections législatives. Le Premier ministre travailliste Jens Stoltenberg a concédé sa défaite. Pressentie pour prendre sa place : la patronne du parti conservateur Erna Solberg, alias “Erna de fer”.

Une réputation de fermeté mais aussi de tact qui lui sera bien utile pour parvenir à former une coalition gouvernementale. Revendiquant “une victoire historique” pour la droite, elle devra composer avec quatre formations très hétéroclistes, du centre-droit à la droite populiste. Le parti du Progrès de Siv Jensen pourrait faire pour la première fois son entrée au gouvernement. Résolument anti-immigration, le parti a toutefois adoucit sa réthorique depuis le choc du massacre commis par Anders Behring Breivik il y a deux ans sur l‘île d’Utoya. Car le tueur fut autrefois un membre du parti.
Reste que cet événement qui avait fait 77 morts a fortement marqué les esprits. Le Premier ministre sortant a vu son image écornée par le rapport d’une commission d’enquête concluant que le massacre aurait pu être évité.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

monde

Verdict attendu pour les accusés du viol d'une étudiante en Inde