DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Kazakhstan : Un gisement livre ses premiers barils avec 8 ans de retard


Kazakhstan

Kazakhstan : Un gisement livre ses premiers barils avec 8 ans de retard

Le gisement de pétrole Kashagan, au Kazakhstan, livre ses premiers barils avec plus de huit ans de retard. Cette installation située en mer Caspienne, estimée il y a 10 ans à 10 milliards de dollars, a en réalité coûté près de 50 milliards pour la première phase de construction uniquement.

Explications de l’analyste Alexander Nazarov : “Beaucoup d’argent ont déjà été dépensés, donc pour un retour sur investissement, les compagnies devront garder la production de pétrole sans investir trop pour maintenir le développement au niveau actuel, c’est-à-dire quelque 400 000 barils par jour, durant 10 à 12 ans au moins. Ce n’est qu’alors qu’ils pourront enfin engranger des bénéfices.”

Ce site, découvert en juillet 2000, a une réserve potentielle de 38 milliards de barils dont 13 récupérables. Mais le projet s’est avéré d’une grande complexité en raison de la grande profondeur. La mer Caspienne est gelée une partie de l’année. Mais à terme, la production de Kashagan pourrait atteindre 1,5 million de barils par jour.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'Allemagne accueille un premier groupe de réfugiés syriens